Pratique

Que fait le gestalt-thérapeute?

« Faire » n’est pas le meilleur mot. C’est plutôt une manière d’être qui caractérise le thérapeute.

C’est une grande oreille

Il écoute avec une bienveillante curiosité, sans jugement (ce qui évidemment n’est pas propre aux gestalt-thérapeutes). Ainsi peut se créer de la confiance.

Il est aussi attentif à ce que la présence de l’autre lui fait vivre dans ses émotions, son corps, son imaginaire, ses pensées… Il est en plus à l’écoute de la manière dont se passe le contact, au processus en cours.

Il écoute avec tout son être ce qui se passe en lui, en l’autre et entre les deux.

C’est un être humain face à un autre, une caisse de résonance

Il s’implique dans la relation et, en disant ce que l’autre lui fait vivre, peut servir de caisse de résonance à la personne pour mettre en lumière les mécanismes à l’oeuvre. La relation se tisse à deux, dans une co-création.

C’est un accoucheur

Il accompagne le patient dans sa prise de conscience Il est aux côtés de la personne, peut proposer des pistes mais il ne donne ni interprétations ni solutions. Il ne sait pas ce qui est bon à la place de l’autre, ne cherche pas à agir pour guérir l’autre, supprimer ses souffrances mais accompagne le développement de la personne dans toutes ses fluctuations. Il fait confiance à la capacité de croissance de chaque être humain. On ne tire pas sur une plante pour la faire pousser. L’espace thérapeutique assure chaleur et lumière, la plante peut y pousser tranquillement, à son rythme.

Sa formation