06 43 83 32 25 igalland@ymail.com

Être vulnérable, c’est s’ouvrir, s’exposer à la blessure de la possibilité.
M. Terestchenko

 
L’époque nous amène à considérer ce qui nous arrive en termes de force et de faiblesse. La force est du côté de celui qui domine l’autre, l’environnement, soi-même et les circonstances, la faiblesse en étant la figure inversée.
La Gestalt-thérapie ne propose pas de recette de maîtrise de soi et de l’autre, elle ne propose pas plus de surmonter nos faiblesses pour se retrouver dans une position de force…
La Gestalt-thérapie nous invite à consentir à l’existence, c’est-à-dire à faire avec ce qui est là et à prendre part au mieux aux situations que nous traversons. Prendre part, même dans ses dimensions d’inconfort, cela passe par l’accès à la dimension de notre vulnérabilité, de notre fragilité : s’ouvrir aux autres, à l’environnement, aux manques et aux soutiens, à ce qui ne dépend pas de soi, qui est hors de contrôle et de maîtrise… s’exposer à l’ébranlement du fait de s’engager de quelque manière que ce soit.